Pousse Seringue Electrique (PSE) ou Seringue Auto Pulsee (SAP), ce qu’il faut savoir absolument

L’usage de pousse seringue électrique PSE devient désormais une technique répandue. Il est devenu indispensable dans les établissements de soins. Toutefois, pour réaliser une perfusion, il faut respecter certaines précautions. Découvrez les principes de base utilisés en service de soins.

Pousse-seringue électrique (PSE), qu’est-ce que cela signifie ?

Une pousse-seringue tout simplement s’appelle aussi seringue autopulsée (SAP) ou pousse-seringue électrique (PSE). Cela va de soi, l’usage de ce matériel est avant tout médical. En fait, il permet d’administrer petit à petit un fluide dans le corps d’un individu grâce à une pompe à perfusion. Une large gamme de ce produit délivre un débit de 0,012 à 300 ml / min.

Avec une pousse-seringue électrique, les personnels soignants, médecins ou infirmiers peuvent procéder à une perfusion en très peu de temps. Le débit du liquide est programmé en toute sécurité. Mieux encore, l’efficacité et le dosage d’un médicament à un patient devient facile à suivre pour le médecin.

Les pousses seringues électriques sont aussi utiles dans d’autres domaines. En particulier, en chimie ou en recherche biomédicale.

Principe d’une pousse seringue électrique (PSE)

Une pousse seringue électrique injecte automatiquement en continu un liquide (avec ou sans médicament) lors d’une perfusion chez un patient. La seringue maintient un débit d’injection régulier, autrement dit une même quantité de produit à un même intervalle de temps.

De fait, la présence du liquide dans le sang reste stable. Aucun seuil n’est jamais franchi : ni la surdose ni l’insuffisance.

Le débit est programmé pour une quantité de médicaments suffisants en un temps bien défini.

En gros, une pousse-seringue (pump syringe en anglais) est une pompe à perfusion qui aide à administrer une quantité précise de fluides, qu’il s’agisse de nutriments ou de médicaments, dans le corps du patient de manière contrôlée.

Les composantes des seringues électriques (PSE)

Ces matériels sont adaptés pour l’administration de médicaments à marge

thérapeutique étroite en débit précis et même très lent (inférieur à 1 ml/H). Ils possèdent un système d’alarme. Ce dernier s’active et alerte en cas de survenue d’une occlusion de la tubulure ou de tout arrêt de la perfusion.

Une seconde composante, la batterie assure le fonctionnement en cas de transport du malade et doit être toujours maintenue en charge.

Les PSE informatisés récents, dits « intelligents » ou smart pumps en anglais, calculent et

règlent automatiquement la vitesse de perfusion des médicaments. Le mode intelligent tient compte du médicament, de l’âge et du poids du patient.

Une formation préalable et un contrôle parfait de la programmation reste prescrit avant l’utilisation de ces dispositifs médicaux et l’application du mode intelligent.

Plusieurs modèles sont disponibles sur le marché. Comme tout matériel médical, il est

prescrit que l’hôpital se limite à l’achat d’un nombre réduit de marques. Un contrôle technique périodique est obligatoire.

Calculer la vitesse de perfusion d’une pousse seringue électrique

Pour calculer le débit ou la vitesse de perfusion d’une seringue électrique, il faut procéder en quatre étapes.

D’abord, il faut trouver la quantité de produits à prélever. À ce titre, il est plus sûr de suivre en détail la prescription médicale. À titre d’exemple, la prescription sur le flacon d’Héparine est de 28 000 UI / 24 h. De fait, il faut disposer de flacon d’Héparine de 5 mL dosé à 25 000 UI.

Ensuite, il faut prévoir un volume total qui est une multiple de 24.

En outre, il faut déterminer en détail le volume de complément adapté au volume total. Pour ce faire, la quantité de complément = volume totale de solution – quantité de principe actif.

Enfin, l’on peut préciser le débit en mL/heure.

 

Articles récents